Golden’B’eye : au fait, c’est quoi la « Business Intelligence » ?

by Clément on 2 décembre 2014

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

 

 « Business Intelligence« , « Décisionnel« , « Aide à la décision« , on en fait tous maintenant… (ou presque). Autant de termes qui désignent un domaine d’activité complexe et aujourd’hui incontournable. Mais dans le fond, c’est quoi la « bihaille » ? Qu’est-ce qu’on entend exactement par là ?

La réponse de Wikipédia lorsque l'on recherche le terme "Business Intelligence"

La réponse de Wikipédia lorsque l’on recherche le terme « Business Intelligence »

Selon Wikipédia il faut traduire « business intelligence » par « informatique décisionnelle » en Français. Je peux l’avouer aujourd’hui un peu penaud, je me suis toujours demandé comment les deux termes pouvaient être équivalents. J’avais bien compris que dans le métier on désignait bien la même chose avec les deux expressions, mais pourquoi n’avions nous pas trouvé de traduction plus précise en Français ? Ou du moins plus conforme au concept inventé par les Anglophones ? Ça ne m’a jamais empêché de dormir, rassurez-vous (sic), mais ça a toujours attisé ma curiosité !

Comme souvent en traduction il faut être précis, car le diable se cache dans les détails. « Intelligence« , en Anglais, est en quelque sorte un « faux amis » pour un francophone (désolé pour le vocabulaire de prof d’Anglais de collège 🙂 ). Le terme a deux sens chez nos amis outre-Manche et outre-Atlantique:

  • un premier sens est équivalent au français, il désigne le fait d’être intelligent (being clever)
  • mais il veut dire aussi « renseignements », c’est selon le contexte

 

Ce deuxième sens est celui utilisé pour le nom des agences de renseignements américaine et britannique: la CIA (Central Intelligence Agency) et la Secret Intelligence Service.

L'agent 007 de la Secret Intelligence Service (MI6)

L’agent 007 de la Secret Intelligence Service (MI6)

Et quel est l’activité d’un service de renseignements ? Il collecte de l’information, il la nettoie et la trie, il la vérifie, il l’interprète et enfin il la formalise pour la restituer à une personne en charge afin de lui permettre de prendre une décision stratégique ou géopolitique. Au sens de ses concepteurs américains la « BI » désigne donc toutes les activités de « renseignement » destinées à trouver du « business », c’est à dire de l’activité. On retombe donc sur la traduction française, avec l’ »informatique décisionnelle », c’est à dire l’informatique destinée à faciliter la prise de décision.

En travaillant dans le décisionnel on fait donc le même job que dans les services secrets: un système de business intelligence est une application faisant la collecte de données, du nettoyage et de la vérification (en croisant les informations), avant de les synthétiser pour faciliter la prise de décision en vue d’optimiser l’activité de l’entreprise.

Alors ? Prêts pour la mission d’infiltration ?

One thought on “Golden’B’eye : au fait, c’est quoi la « Business Intelligence » ?

  1. En fait en Français aussi « intelligence » peut avoir ce sens, même si c’est plus rare
    Comme quand on parle « d’intelligence économique » ou « d’intelligence avec l’ennemi » par exemple.

    Pour moi la traduction littérale de « business intelligence » en Français c’est « intelligence économique », mais ça ne désigne pas (ou plus) la même chose. L’IE c’est plus un processus de veille et c’est pas orienté informatique/données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *